Jean JANSEM

Ohannes Semerdjian dit Jean Jansem est né en 1920 à Seuleuze (Sölöz) près de Brousse (Bursa) en Turquie. Il passe son enfance à Thessalonique en Grèce et arrive en France à l’âge de 10 ans où il commence à peindre et suit des cours du soir à Montparnasse. Il obtient son diplôme de l’École des arts décoratifs de Paris en 1938. Au cours de nombreux séjours en Grèce, en Espagne, en Italie, il peint et dessine d’après nature notamment la tauromachie, les processions, les marchés, les carnavals et les scènes d’atelier. Parallèlement il exécute des lithographies et des gravures en relation avec ses thèmes. En 1957, sa carrière devient internationale. Il expose en Italie, en Suisse, en Angleterre et surtout aux États-Unis. En 1969, la galerie Mitsukoshi présente une rétrospective de ses œuvres à Tokyo et, depuis, son travail est régulièrement présenté au Japon. Deux musées lui sont consacrés à Ginza (Tokyo) en 1992 et à Azumino en 1993. En 2002 il se rend en Arménie pour l’inauguration officielle de son exposition “Massacres” au Musée du Génocide à Erevan.

Born in Montmartre in 1937. In 1953 admitted to  the Ecole Nationale des Arts Appliqués and to the Ecole des Beaux-Arts. He then entered the section “engraving and sculpting” at the Ecole des Beaux-Arts of Brusselss. In 1962, he became a student of Volti and discovered sculpting and the femine nude. Since then he has been  devoted  entirely to that theme; his work are an ode to the ‘feminine’ which he depicts wonderfully on canvas. Hervé Bazin described him as the “painter of Venuses”. He has exhibited in France, Italy, Belgium, Switzerland, Germany, The USA, Tahiti, Korea, Japan.

Nació en Montmartre en 1937. En 1953 ingresa en la escuela Nacional de los Artes Aplicados y en la escuela de Bellas-Artes. Luego se matricula en la sección “Grabado y Escultura” de la escuela de Bellas-Artes de Bruxelas. En 1962, es alumno de Volti y descubre la escultura y el nudo feminino. Desde entonces, se dedica plenamente a ese tema; su obra es un himno a la Mujer que delinea de forma maravillosa desde el Sumi-e hasta el lienzo.  Hervé Bazin lo califica de “Pintor de Venus”. Expuso en Francia, en Italia, en Bélgica, en Suiza, en Alemania, en EEUU, en Tahiti, en Corea y en Japón.